Rechercher
  • Solidarité Accueil

Joindre l’utile à l’agréable…




Cette période de ralentissement due au COVID-19 a permis à l’équipe de l’HUDA d’explorer sa créativité et d’en tirer profit avec le public qu’elle accueille.

Comment ?


Des ateliers de français avaient été mis en place avant la période COVID et le ralentissement d’activité a permis à toute l’équipe de faire le point sur ce qui en était ressorti : les présents ont beaucoup abordé des sujets concernant la France, l’histoire, les actualités…

De ce constat, un jeu de société a été créé par les salariés. En se basant sur les discussions et les questionnements des personnes accueillies, l’équipe a pu facilement créer une liste de questions. 4 thèmes sont ressortis :

- La vie en société ;

- Les personnalités françaises (politique, cinéma, musique, TV…) ;

- Les droits et libertés ;

- Les monuments.

Le but est de lancer le dé, avancer son pion et piocher des cartes selon la couleur de la case. Le joueur révèle la question et le groupe, après échange, doit y répondre.

L’équipe de professionnels a également fait le choix d’ajouter des cartes « miskine » (= malchanceux), mot très utilisé par les afghans accueillis et maintenant utilisé couramment à l’HUDA.

Ces cartes, ainsi que les cartes « chance » dynamisent le jeu en faisant reculer ou avancer de plusieurs cases les participants et installent ainsi une compétition entre les joueurs.


Pourquoi ? Dans quel but ?

L’attente de la réponse à la demande d’asile est parfois longue. Afin d’éviter l’ennui, la passivité, la démoralisation, il nous semble nécessaire de travailler immédiatement l’intégration. À la sortie de l’HUDA, il est important que les personnes dont la volonté est de vivre en France, aient des connaissances sur la France, son histoire, ses institutions, les droits et devoirs, la société en générale.

Le jeu est un très bon moyen de lier l’utile à l’agréable, et nous remarquons que nous avons à faire à de vrais compétiteurs. J

37 vues1 commentaire